Découvrir le Gua

Histoire et patrimoine

Le centre bourg

Dans le centre bourg après avoir parcouru les petites ruelles sinueuses, découvert les jardins potagers (les mottes), le vieux lavoir, revenez vous attarder près de l’église.

Le vieux lavoir
Les mottes

Eglise Saint-Laurent (XIIe)

L’église Saint Laurent

Eglise romane dont le clocher est classé aux Monuments Historiques, comprend 2 étages dont le second possède 2 baies géminées surmontées d’un cordon sculpté de pointes de diamant. Un chemin de ronde percé de petites ouvertures carrées (XVèS) surmonte le tout : l’alerte aux anglais était fréquente. Sa masse carrée est recouverte d’une flèche en ardoise.

La chapelle Sainte-Thérèse de L’enfant-Jésus

L’ancienne chapelle/elle abrite maintenant la Médiathèque municipale et le Foyer des Jeunes

Fondé en 1848, l’édifice fut un couvent de religieuses. La chapelle et l’école de filles avec pensionnat datent de 1866. Elle abrite aujourd’hui la Médiathèque municipale. Son clocher en pierre de taille possède une flèche en ardoise. Sa façade classique surmontée d’un fronton comporte une niche abritant une statue de la Sainte.

Le Kiosque

Le kiosque

Cette construction était à l’origine un kiosque d’ornement sur une propriété privée. Après sa reconstruction suite à la tempête de 1999, il marque aujourd’hui l’entrée Est du village.

Le village de Dercie

L’ancien port de Dercie/une aire de pique-nique ombragée y est aménagée.

Parcourez les petites rues fleuries de roses trémières l’été et vous découvrirez l’église Saint-Pierre Es Liens et le château de Dercie.

L’église de Dercie

L’église Saint-Pierre Es Liens (XIIe et XVIIIeS) occupe le centre du village de Dercie et définit avec quelques maisons une placette charmante. Jusqu’en 1980 une messe y était célébrée une fois l’an. Le plan de l’église est très modeste (une nef et 2 travées) Au-dessus de la porte d’entrée restaurée au XVIIIeS, figure le blason des seigneurs de Dercie. Les vitraux ont été restaurés.

Le village de Saint-Martin

Saint Martin/C’est dans une maison située le long du canal qu’est né l’Amiral Renaudin

Le marais débute là, mais avant de poursuivre, arrêtez-vous devant la maison natale du Contre-Amiral Renaudin (XVIIIeS, XIXeS).
Le Contre-Amiral J.F Renaudin est né à Saint-Martin en 1750. Mousse dès 12 ans, ses nombreux engagements contre les anglais lui valent une ascension rapide. En 1794 il commande le « Vengeur » lors du tragique combat du 13 Prairial An II et rentre ainsi dans la légende. Décoré de la Légion d’Honneur il est enterré dans le cimetière du bourg. Sa maison natale agrandie conserve sa porte d’entrée du XVIIIeS.

Le village de Souhe

L’ancienne école de Souhe

Une seule route traversant les marais atteint le village. Autrefois village indépendant, Souhe a vu le jour lors des guerres de religion. Les protestants, pourchassés, ont dû se réfugier dans les marais et vivre en autarcie. Ils y ont construit leur école, leur temple, une meunerie…

Sillonnez les multiples ruelles, vous accèderez aux marais et là, laissez-vous captiver par son atmosphère inoubliable.

Les Saloches ou Gabirottes ou Tourettes

Une saloche

Reflet des activités régionales passées, ce sont des constructions de pierres (moellons jointés à la chaux) de forme cylindro-conique en général et de tailles différentes (4 m pour la plus grande). Leur toit caractéristique sans charpente est constitué d’un dôme dont les pierres sont disposées en encorbellement). On les trouve à proximité de Souhe et Saint-Martin sur des parcelles privées. Ont-elles servi d’abri aux « Gabellous » ou de poulaillers ?